• Ashley Wagnac

Tattoo & Saint | L'avis défavorable de John Piper | Part 2/2

Nous avons vu avec Jefferson Bethke, saint et tatoué, les raisons pour lesquelles il est possible de se tatouer sans bafouer son engagement avec Dieu.


Dans cet article, nous allons voir pourquoi il est compréhensible de ne pas se tatouer avec John Piper.



John Piper est un pasteur baptiste réformé, auteur et un théologien. Il a servi comme pasteur principal à l'église baptiste Bethlehem à Minneapolis dans le Minnesota pendant trente-trois ans. Il dirige l'organisation évangélique "Desiring God", dont le nom provient de son ouvrage "Desiring God: Meditations of a Christian Hedonist (1986)". Il a 74 ans. Le podcast sur lequel nous allons traiter aujourd'hui, date de Décembre 2013.


J'aime énormément John Piper car je le considère comme le Paul du 20ème siècle, une personne que lui-même apprécie beaucoup comme on peut le lire dans son article Why I love Paul - Pourquoi j'aime Paul. Il en a fait un livre d'ailleurs du même titre. Alors en plus d'être un saint extra, un pasteur de taille, un auteur aux multiples ouvrages...avec John, nous portons le même attachement pour Paul, un disciple hors pairs de Jésus.


Néanmoins, pour le sujet du tatouage, je dois avouer que même si certaines raisons sont compréhensibles, certaines sont assez légères, pour ne pas les qualifier d'absurdes. Après avoir enregistré un podcast dans l'émission à son nom, Ask John, sur La bible et les tatouages, il a enregistré un autre podcast dont l'intitulé est 6 bonnes raisons de ne pas se faire tatouer. Let's dire in !

----------------------------------------------------------

Voici la version originale du podcast de John Piper et ses 6 bonnes raisons de ne pas se faire tatouer, reprise sur le site Tout Pour Sa Gloire. Les raisons seront commentées au fil de la lecture par une réflexion :


"Je ne dis pas que se faire tatouer est un péché, parce que je ne vois pas ça dans l’Écriture. Hier, j’ai essayé de donner des pistes bibliques concernant notre manière d’aborder les tatouages, l’ornement, le maquillage, la manière de s’habiller et de se coiffer ; tout cela appartient à la même catégorie. Et la Bible est claire: suivre Jésus modifie notre manière de nous habiller, ou de faire toute autre chose, notre manière de boire ou de manger, de tout faire pour la gloire de Dieu. Avec tout cela en tête, voici les raisons pour lesquelles je déconseillerais à un chrétien de se faire tatouer: D’abord, certains conseils sont justes des conseils personnels de sagesse, d’autres sont plus liés à l’Écriture.

1 - D’après le conseil de Paul par rapport à l’ornement, d’être le moins extérieur et le plus intérieur, et au vu de son conseil concernant la coiffure et comment elle signifie l’importance du look, je dirais que les tatouages témoignent d’une grande importance accordée au look. Parce que se faire tatouer, c’est choisir un ornement qui sera là pour toujours, c’est un engagement important. Je pense trop important."


Réflexion: J'ai 8 piercings. A la différence des tatouages, ils peuvent être enlevés mais je compte bien les garder pour toujours car je les apprécie. J'entends le fait qu'il faille faire attention à ne pas porter trop d'importance au look extérieur au risque de ne pas être intéressant(e) en esprit. Néanmoins, ayant une sensibilité mode, mon état d'esprit influe sur mon extérieur. C'est bien connu, s'habiller permet de s'exprimer, c'est un art. J'en ai fait mon art en tout cas et les piercings vont avec. Les tatouages peuvent entrer dans cette logique également.

2 - "Les tatouages sont permanents. À part payer très cher pour se les faire enlever, ce qui fait de plus très mal. Ceux qui se font tatouer n’y pensent pas forcément et sont d’accord pour que ce soit permanent. C’est comme mettre du rouge à lèvres qui ne s’enlèverait jamais. Ce serait comme mettre du fard à paupière qu’on porterait jour et nuit, pour toujours. C’est comme un collier qui grandit sous la peau et reste là de manière permanente. C’est comme une épingle dans les cheveux qu’on ne peut pas enlever, quel que soit le style. Je pense que c’est idiot de faire avec les tatouages ce qu’on ne ferait pas avec quel qu’autre ornement." 3 - "Tu vas changer. Tu ne vas pas être pareil dans vingt ans, tu n’auras plus les même goûts. L’éclair brillant sur ta nuque va ressembler à une tâche ridicule dans le pli de la peau de tes chevilles. Se faire tatouer, c’est penser naïvement qu’on aimera dans vingt ou trente ans ce qu’on aime maintenant. Dans quinze ans tu auras des goûts différents, la culture aura changée, ce qui est cool maintenant sera dépassé. Tu auras grandi. Ce moment de recherche d’identité sera inscrit dans ta peau pour toujours comme rappel de ton immaturité."


Réflexion: Pour les raisons 2 et 3: Assez dommageable et très réducteur de penser que la majorité des personnes saintes faisant des tattoos soient des personnes irréfléchies. Je ne peux démentir qu'en effet certaines peuvent agir ainsi. Néanmoins, lorsque l'on se dit chrétien, il va de soit de prendre le temps de penser avant d'agir et cela avec Dieu, par la prière et la méditation sur Sa parole. Comme le dit Jefferson Bethke, inscrire à l'encre indélébile des mots, des dessins en lien avec mon engagement avec Dieu ou autre fait positif de ma vie venant de Lui, ne seront pas regrettés lors de mes 85 ans. Et quand bien même, si Dieu me donne la vie jusqu'à cet âge là, je dois avouer que l'état de ma peau serait sans doute le cadet de mes soucis. Me connaissant d'ailleurs, je verrais surtout ces marques sur mon corps comme signe de bons vécus de mon existence humaines.

4- "Le tatouage ne te rend pas plus joli(e). Je sais, ce n’est que mon opinion, à prendre ou à laisser. En général, les tatouages sont vilains. C’est juste la décoloration d’une belle peau. Et ça devient de plus en plus moche, au fil du temps. Même les couleurs employées ne sont pas de belles couleurs. On est vraiment limité par ce qu’on peut faire avec un tatouage. Les hommes sont attirés par la peau des femmes, qu’ils aiment regarder et toucher. Les tatouages ne rendent pas cette peau plus désirable, ou attirante. C’est la vision d’un homme, à prendre ou à laisser. À la salle de gym où je vais, les femmes avec des tatouages me font pitié. À quelques mètres, on dirait qu’elles sont brûlées et défigurées, c’est vraiment triste. Alors réfléchissez: vous, les femmes, avez une peau magnifique que les hommes aiment. Ne la gâchez pas."

Réflexion: comme il a bien fait de souligner: ce n'est que son opinion. Les tatouages peuvent être très jolis et d'autres pas à mon goût: cela reste en effet subjectif. En tant que femme, ayant vu des tatouages sur d'autres femmes, je trouve ça très beau. Lorsque je pense au bras d'une femme ornée de tatouages minimalistes, je dois dire que je trouve ça très beau et que ça lui donne une touche de caractère qui doit être intéressante à connaître. Il y a d'autres types de tatouages pouvant paraitre invasives mais finalement, avons-nous notre mot à dire?

5 - "La meilleure motivation à laquelle je peux penser est une espèce de « marque de chrétien ». Des signes ou des mots pour dire « j’appartiens à Jésus ». Mon problème avec cette motivation est qu’il y a un meilleur moyen de se (dé) marquer – de manière biblique – avec l’amour. Les tatouages sont trop faciles. C’est peut-être pas le signe que vous aimerez dans dix ans. Tu peux penser que t’as choisi le meilleur signe, indémodable, mais tu ne le sais pas."

Réflexion: John a raison sur le fait que l'amour par nos actes est le moyen numéro 1 de se (dé)marquer des autres. "Les tatouages sont trop faciles"... Oui et non. En mon sens, un tatouage est personnel. Il n'est pas forcément visible à tous finalement. S'il l'est et bien, la personne assume amplement. Si on part du principe où avant de faire son tatouage, la personne y a réfléchit, le signe a une signification pour elle. Donc que le temps passe ou pas, son tatouage sera indémodable à ses yeux et c'est ce qui compte finalement. Encore une fois la notion de mode reste subjective.


6. "Les tatouages sont « missionnellement » limités. Tu peux te faire tatouer en essayant d’atteindre des gens tatoués avec l’Evangile, mais ce même tatouage peut être une barrière pour les musulmans auprès desquels Dieu t’amènera dans quinze ans. Tu ne sais pas de quoi demain sera fait."

Réflexion: La réflexion est compréhensible. Maintenant cela reste des hypothèses. Une personne tatouée peut très bien rester dans son milieu et être missionnaire là où elle est. Comme elle peut, en effet, être appelée ailleurs et dans ce cas, elle devra gérer la situation en cachant ses tatouages s'il le faut et si c'est possible. Personnellement, à cela je répondrais, qu'à cela ne tienne: si je peux cacher mon tatouage pour n'offenser personne dans le cadre d'évangélisation: tant mieux. Si je dois mourir à cause de mon tatouage lors d'un voyage missionnaire, et bien c'est une mort bien dommageable mais libératrice de son monde bien sauvage. Tuer pour un tatouage qui n'est pas apprécier pars une tiers personne est outrageant, mais pas impossible, c'est fait. Ça serait une situation dommageable mais qui n'empêchera pas d'effectuer un tatouage si la personne est déterminée.


La Conclusion de John Piper


"Pour résumer, voilà ma conclusion: Se faire tatouer n’est pas intrinsèquement mauvais. Je ne rejetterai personne de la communion fraternelle à cause de ses tatouages. Mais je doute que la décision de beaucoup de chrétiens de se faire tatouer aujourd’hui soit pe(n)sée attentivement et scripturalement. J’ai dit tout cela en espérant que ça les aide à réfléchir et à penser sagement avant de se faire tatouer."


----------------------------------------------------------


Je rappelle que ce podcast de John Piper date de Décembre 2013. En Octobre 2012, Jefferson avait déjà sorti sa vidéo sur la question Les Tatouages sont-ils mauvais? Comme je l'ai souligné dans l'article de Jefferson sur ce sujet, étant lui-même tatoué, Jefferson a pris la décision de se tatouer en pensant attentivement et scripturalement.


John a raison sur le fait qu'il existait déjà à son époque et encore aujourd'hui cette tendance des tatouages. Il existe toujours des personnes chrétiennes qui se tatouent sans bien y réfléchir.

Mais comme l'indique l'Ecléssiaste: Rien de nouveau sous le soleil! Ce n'est pas pour autant qu'il faille réduire cette pratique à ce type d'action de personnes irréfléchies, c'est assez réducteur.


Si tu veux te faire tatouer


1- En tant que personne majeur, réfléchis sur ce que tu veux faire. Il faut que tu sois émotionnellement stable au moment fatidique.

2- Comme tout projet, mets ce projet entre les mains de Dieu par la prière, pour savoir si tu es dans sa paix ou non pour mener ce projet à bien. Jeûnes s'il le faut et lis ta Bible.

3- Si après ce temps de réflexion tu es en paix avec Dieu et toi-même, cherches un bon tatoueur: il est préférable que tu apprécies son univers, qu'il prenne le temps d'échanger avec toi et sur ce projet qui restera à vie sur ta peau. Renseignes-toi bien sur les symboles, les signes, la langue utilisés pour faire ton tatouge: ça serait dommage d'avoir des erreurs. Perso, nous te conseillons Ah-Young Son pour des projets minimalistes. Elle saura te rediriger si tu cherches à faire de plus grandes pièces.

4- Si vous êtes tous les 2 okay - tu es prêt(e) pour avoir ce tatouage.

En règle générale, il faut entre 1 et 6 mois pour faire un tatouage, tout dépend de la liste d'attente du tatoueur et du projet voulu.


Bref, si tu veux te faire tatouer, commence à prier.

Si tu ne veux pas te faire tatouer, respecte le choix des futur/es tatoué/es. Ne soyons pas dans le jugement-condamnation car la personne tatouée n'est pas meilleure et inversement que la personne non-tatouée. Ayons plutôt un jugement-discernement: nous avons que bibliquement rien indique la contre-indication du tatouage, mais pour moi personnellement, je suis pour ou contre cette pratique donc je (ne) la ferais (pas).


Pour aller plus loin:

Je t'invite à lire l'article La Bible et les tatouages de John Piper sur le site TPSG


Source:

6 bonnes raison de ne pas faire de tatouages - TPSG