• Ashley Wagnac

Chrétien, célibataire, mariage, idolâtrie ? Parlons-en avec Mélissa

Mis à jour : mai 2

Dans la sphère chrétienne, nous donnons la parole a des personnes qui n'ont pas vécus un temps de célibat assez long pour savoir ce qu'une personne célibataire de longue date, voir depuis toujours, pense et vit. C'est pourquoi, nous trouvons la pensée de Mélissa beaucoup plus légitime et réfléchie sur ce domaine, connaissant son background de jeune femme accomplie et célibataire depuis toujours.

Les propos de Mélissa s'ajoute donc à la réflexion d'Anne-Marie sur ce sujet. Let's dive in !




Un verset que j’entends souvent donné en réponse aux personnes célibataires aspirant au mariage est celui-ci :

« Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu ; et toutes ces choses vous seront données par-dessus. » Matthieu 6 v 33. Parole de Jésus, vraie, certaine, parfaite.

J’ajouterais qu’il est assez fréquent que ce genre de réponse soit donné de la part de personnes mariées (et j’imagine contentes de l’être). J’entends également souvent des phrases du type « le mariage c’est difficile, les célibataires ne savent pas ce que c’est » ; « il faut savoir se contenter de l’état dans lequel on se trouve » (Philippiens 4.11) ; « ce n’est pas le mariage qui rend heureux » (aux dernières nouvelles le célibat non plus) ; et la plus célèbre de toutes selon moi, « Dieu ne te permettra pas de te marier si tu fais du mariage une idole ».

Bien que toutes ces phrases aient un fond de vérité, je crains que dans nos communautés chrétiennes leur usage soit devenu quelque peu abusif et fasse preuve d’une certaine insensibilité envers les personnes vivant dans un célibat prolongé. J’irais même jusqu’à dire que parfois elles peuvent avoir un fond de culpabilité envers les personnes ayant un désir aussi simple que celui d’être marié.

Aspirer au mariage lorsque l’on est célibataire n’est pas systématiquement faire du mariage une idole. Ce n’est pas une attente moins louable que d’aspirer à l’harmonie dans son couple lorsque l’on traverse des difficultés conjugales.

Les difficultés dans le mariage existent, c’est indéniable, il n’y a pas besoin d’être marié pour le savoir, il suffit d’observer un peu autour de soi et de constater à quel point les foyers mêmes chrétiens aujourd’hui peuvent être ébranlés. Toutefois, cette réalité ne rend pas inexistantes les difficultés réelles liées au célibat, surtout au célibat de longue durée.

Si certaines personnes mariées aiment à dire aux personnes célibataires de ne pas idéaliser le mariage car « elles ne savent pas ce que c’est », j’aimerais également leur dire de ne pas enjoliver le célibat car elles ont surement oublié ce que c’est et n’ont probablement pas envie qu’on le leur rappelle…

Je doute grandement qu’on dirait aussi facilement à un couple frappé de stérilité « Ne te préoccupe pas d’avoir un enfant mais cherches premièrement le Royaume et la justice de Dieu. » Une telle réponse serait insensible, voire même blessante. Selon moi, rappeler systématiquement ce verset pour les célibataires n’a pas de sens.

Aspirer au mariage lorsque l’on est célibataire n’est pas systématiquement faire du mariage une idole. Ce n’est pas une attente moins louable que d’aspirer à l’harmonie dans son couple lorsque l’on traverse des difficultés conjugales. Demander la prière pour pouvoir rencontrer la personne avec laquelle on va bâtir son foyer, sa famille, n’est pas honteux comme ne le serait pas un couple qui demanderait la prière en cas de difficulté à avoir un enfant. Je doute grandement (je ne peux pas non plus le prouver) qu’on dirait aussi facilement à un couple frappé de stérilité « Ne te préoccupe pas d’avoir un enfant mais cherches premièrement le Royaume et la justice de Dieu. » Une telle réponse serait insensible, voire même blessante. Selon moi, rappeler systématiquement ce verset pour les célibataires n’a pas de sens.

Un chrétien célibataire tout comme un chrétien marié a besoin de « Chercher premièrement le Royaume et la justice de Dieu. » Les chrétiens mariés n’ont pas moins besoin de l’entendre que les célibataires. Cette différence pour moi n’est pas équilibrée, comme si, un célibataire voulant se marier avait forcément enlevé la première place à Dieu dans sa vie.

Avoir un besoin, un désir avec lequel Dieu est en accord - puisque le mariage est le dessein de Dieu pour l’Homme dès la création - n’est pas une chose pour laquelle on devrait se sentir coupable. Un célibataire désirant se marier n'est pas quelqu’un de désespéré, ou faible dans la foi ou ne cherchant pas premièrement le Royaume et la justice de Dieu, bien au contraire.

De ce que j’ai pu observer dans mon entourage et la communauté chrétienne, la plupart des personnes célibataires à un âge avancé le sont pour des raisons souvent assez honorables telles que :

  • Le refus d’être dans une relation avec une personne ne suivant pas le Seigneur, par amour et obéissance envers Dieu ;

  • Le fait de prendre le temps de guérir complètement après avoir été blessé dans une précédente relation plutôt que de chercher à tout prix à se caser au plus vite pour éviter la solitude ;

  • La patience d’attendre la personne qui leur correspondra vraiment et leur permettra de vivre un mariage rendant gloire à Dieu, au lieu de se mettre avec la première personne venue sur leur route.

Et probablement d’autres raisons que j’ignore.

Oui, on peut faire chaque jour de l’Eternel ses délices, chercher premièrement le Royaume et la justice de Dieu et en même temps aspirer à se marier par la grâce de Dieu.

Non, les célibataires désirant se marier, voire même ceux souffrant du célibat, ne sont pas tous des idolâtres du mariage. Ce sont probablement des personnes assez honnêtes et sincères pour reconnaitre que malgré tout leur amour pour le Seigneur et surtout tout l’amour de Dieu pour eux, leur statut de célibataire peut devenir, au fil des années, difficile à vivre. Finalement atteindre ce degré d’honnêteté, est-ce que ce ne serait pas ça, apprendre à se contenter de l’état dans lequel on se trouve ?

Même si les personnes donnant le type de réponse mentionnées plus haut veulent probablement aider, ce n’est sûrement pas la meilleure manière de le faire.

Une réponse encourageante selon moi serait d’accueillir la personne dans sa difficulté et lui rappeler que même si son statut de célibataire lui pèse par moment, elle n’en demeure pas moins une personne riche, digne d’être aimée et d’être très heureuse un jour dans le mariage si c’est ce que son cœur désire profondément. Et pourquoi ne pas lui proposer de prier pour ou avec elle sur ce sujet ?

(Les Célibataires) Ce sont probablement des personnes assez honnêtes et sincères pour reconnaitre que malgré tout leur amour pour le Seigneur et surtout tout l’amour de Dieu pour eux, leur statut de célibataire peut devenir, au fil des années, difficile à vivre.

Comme le dit la Parole, « portons les fardeaux les uns des autres » Galates 6:2 même si parfois on ne comprend pas très bien la souffrance de celui qui n’est pas dans la même situation que nous (marié ou célibataire).

En conclusion, je dirais que c’est toujours une bonne chose d’être vrai avec soi-même. Alors soyons sincères et n’essayons pas de paraître plus forts que nous le sommes, c’est là que l’on trouvera le vrai courage de vivre nos épreuves de vie, quelles qu’elles soient. Enfin, soyons compatissants les uns envers les autres car, célibataire ou marié, chacun a son lot de difficulté.


Le message est très clair.

Pour re/lire l'article de Anne-Marie sur le célibat et ses fausses idées

RESTES CONNECTÉ/E

  • Noir Icône YouTube
  • Instagram
  • Facebook
  • logo-vert

SHOP HEYA&CO

Sans titre.png