• Ashley Wagnac

Saint People - Cindy Babin : Sainte et Mannequin

Glamour vs Amour de Dieu - et pourquoi pas une combinaison des deux ? Cindy est une jeune femme de 27 ans qui a un cœur pour Dieu et un cœur pour le monde de la mode. Elle travaille aujourd'hui comme mannequin professionnelle, notamment en tant que mannequin sous-vêtement.


Trouver un équilibre entre les diktats de beauté du monde de la mode, les fausses-idées omniprésentes dans l'imaginaire collectif chrétien de ce monde, tout en répondant à la nécessité, en tant que chrétien, de nous trouver dans tous les domaines du monde du travail pour être des lumières, Cindy nous raconte comment elle fait pour gérer sa vie dans ces 2 mondes qui ne font qu'un dans son quotidien...

Let's dive in !

“Do you have a design in mind for your blog? Whether you prefer a trendy postcard look or you’re going for a more editorial style blog - there’s a stunning layout for everyone.”

Qui es-tu ?


Je m’appelle Cindy Babin épouse K , j'ai 27 ans et je suis mannequin professionnelle dans la vie de tous les jours. A côté de ça je suis une créatrice de contenus sur youtube autour de la foi en Christ, mais également de la beauté et du mannequinat sur mon Instagram - Lababss . La nouveauté de 2021 est la création de ma seconde chaîne YouTube “ Image Unique” qui parle de beauté, mode, culture, voyage et bien-être .


Mannequinat : depuis quand es-tu dans ce milieu et comment y es tu rentrée ?


Cela fait 5 ans que je suis rentrée en agence. C’est à ce moment-là que j’ai pris ce projet de mannequinat au sérieux. Avant cela, j’ai été repérée en 2012. J’avais fait une campagne à Bordeaux pour L’Oréal. J’étais pas du tout dans la mode, cela ne m’intéressait pas car je n’avais pas confiance en moi. J’ai été repéré par une représentante de L'Oréal. Il y avait une nouvelle gamme capillaire qui allait sortir aux Antilles. Elle m’a demandé si je voulais être modèle.


De base, j’aimais beaucoup les photos. Je faisais ça pour le plaisir et non pour atteindre le monde du mannequinat. Je suis arrivée à Paris en septembre 2013. A cette époque, je n’étais pas du tout chrétienne, mais j’étais déjà rentrée dans ma destinée sans le savoir car j’avais toujours cette voix interne qui me disait “Vas-y, essaie” ou quelqu’un qui m’encourageait de X façon à suivre la voie du mannequinat.


J’ai donc commencé à chercher une agence en Février 2014, que j’ai fini par trouver en Avril 2015. Dès que j’ai commencé à chercher, j’ai été confronté aux diktats de la mode: trop musclé, trop de formes ; mais beau visage, c’est d’abord mon visage qui m’a ouvert des portes dans un premier temps.



J’ai essayé de perdre du poids mais ce n’était pas du tout pour être anorexique. Je ne voulais pas me rendre malade, mais c’est vrai que je voulais perdre le surplus de 5kg que j’avais pris. Même avec cela, ça ne leur convenait pas, et je n’étais pas prête à me rendre malade pour des diktats de beauté qui varient d’un pays à l’autre. Il faut savoir qu’il y a 2 types d’agences : les agences mode (défilé, haute couture) pour les filles très fines et avec des visages atypiques, et des agences commerciales qui représentent des femmes avec des visages chaleureux, auquel tout le monde peut s’identifier. En général, lorsque vous êtes un mannequin commercial, vous êtes la fille “passe-partout” mais qui reste mannequin, qui dégage une aura et qui est photogénique. Il faut savoir que les contrats les plus avantageux pour les mannequins sont les contrats commerciaux.

A cette époque je n’étais pas du tout chrétienne, mais j’étais déjà rentrée dans ma destinée sans le savoir car j’avais toujours cette voix interne qui me disait “Vas-y, essaie”

Lorsque je suis entrée en agence, j’avais déjà arrêté l’athlétisme donc je n’avais plus autant de muscles, mais ils m’ont tout de même demandé de voir la nutritionniste. Après les résultats IMC, elle s’est rendue compte que je n’avais aucun surpoids; et qu’au contraire j’avais plus de muscle que de graisse. Ce qu’on me reproche souvent par rapport à mon physique sont mes “petites hanches”. Je suis fine avec des formes et plutôt athlétique. Seulement j’ai envie de dire à une jeune femme qui souhaite devenir mannequin de ne jamais accepter de perdre ce qu’elle est et de s’en rendre malade. Avec tous les régimes du monde, je ne serais jamais “ filiforme”, car ce n’est tout simplement pas ainsi que Dieu m’a crée. Il est important de savoir s’accepter.

Il y a un réel culte de la beauté, de la minceur dans cette industrie. Les codes sont là, c'est frustrant mais c’est là qu’en tant qu’enfant de Dieu, je dois m’imposer. Je m’impose mais en douceur: si je suis comme ça vous devez m’accepter ainsi avec mes formes et voilà.

Finalement, c’est simplement ma morphologie et non un problème de surpoids. Dès que je suis rentrée dans ma première agence, 2 semaines après, je faisais une pub pour Garnier.

J’ai envie de dire à une jeune femme qui souhaite devenir mannequin de ne jamais accepter de perdre ce qu’elle est et de s’en rendre malade. Avec tous les régimes du monde, je ne serais jamais “ filiforme” car ce n’est tout simplement pas ainsi que Dieu m’a crée. Il est important de savoir s’accepter.

Qu'en est-il aujourd’hui des diktats de beauté dans ce monde?


Avec tous les mouvements, on voit en effet un peu plus de diversité. Cependant, en 2018 je suis partie aux USA pour faire évoluer ma carrière, à New York car d’après les gens, c’est la capitale de la diversité. Les hommes me disaient: " t’inquiètes, tu as ta chance peu importe ta taille”. J’ai donc fait l’expérience. Je n’ai pas eu de soucis pour la couleur de peau; chose qui l’a été à mes débuts en France, car il y a pas mal de discrimination autour des femmes noires et métisses dans l’industrie .



A New York, il y a plus de diversité, malgré certains clichés qui persistent ! Ils n’ont pas vraiment le choix, car la population est métissée, cependant on observe également des comportements de discrimination malgré tout. Parmi ces discriminations, celle au niveau des mensurations reste un problème mondial. Il n’y avait finalement pas de grandes différences avec la France pour mon cas, car ils m’ont tous demandé de perdre du poids. Je suis considérée comme modèle “MÉDIUM" aux USA, ce qui veut dire ni trop mince, mais ni trop curvy. Cela renvoie à être "anti-case" et voici le véritable problème pour l’industrie: ils ne savent pas où te placer. Le combat est donc plus dur.


Ce qui peut déranger les acteurs de la mode avec mon profil, c’est que j’ai un visage hyper versatile. C’est, normalement, un atout et une force qui, malheureusement, n’est pas toujours apprécié à sa juste valeur dans une société qui aime les cases; Je peux représenter une adolescente de 16 ans, comme je peux faire la femme affirmée de 30 ans ou encore la sportive, l’Africaine, l’Européennes etc...C’est une force de pouvoir passer dans plusieurs rôles et parler à différentes cibles.

Prendre conscience de son potentiel qui n’est pas reconnu de l’industrie, peut être très frustrant. J’ai décidé de le faire seule et de collaborer avec les acteurs de la mode qui voient ce potentiel en moi. C’est pas toujours facile mais sachez que la persévérance paye toujours.

Aujourd’hui, j’essaie d’être la plus pacifique possible. Mais avant d’avoir été façonnée par Christ, j’étais très dépassée et sanguine avec mes employeurs, ce qui est mauvais et pas la bonne attitude à avoir.


About Faith: Sa Rencontre avec Dieu


En rentrant dans le monde du mannequinat en 2015, tu n’étais pas encore chrétienne: Comment as-tu rencontré le Seigneur?

Alors ça c’est fait en 2 temps: Le premier en 2016 puis le second en 2018.

En 2016, j’étais perdue professionnellement; avec le temps on se rend compte que tout tourne autour de l’appel. Depuis mon bac pro vente, validé en Juillet 2012, j’avais déjà à cœur le monde de l’image mais je n’arrivais pas à terminer les formations que j'entamais car l’image : c’est vaste ! Je n’étais pas dans la bonne filière. Je suis très passionnée ; je n’arrive pas à finir des projets si je n’aime pas. Et même si je n’étais pas chrétienne à l’époque, j’aspirais à faire un métier où j’allais m’amuser, un métier dans lequel tu t'épanouies, et lorsque tu te lèves le matin, tu sais pourquoi tu le fais.


J’ai passé mon BTS Communication en Mai 2015, que j’ai finalement loupé de très peu. Mais Déclic: j’ai compris que je n’avais plus rien à perdre. J’avais déjà la voix en moi qui me disait “mannequinat mannequinat”. Je savais que le monde allait entendre parler de Cindy dans l’industrie mais je ne savais pas comment l'expliquer. J’avais une conviction profonde.

Alors, je me suis donnée 2 ans pour y arriver. Ma mère n’était pas pour car d’origine africaine, nous avons pas mal de clichés autour des métiers de l’image. Elle voyait tous les côtés péjoratifs de ce monde. Elle se disait que ce n'était pas un vrai métier. Alors, elle m’a dit de prendre des cours du soir en CAP et à côté, faire le mannequinat. Au début, j’étais ok et je me suis dit why not? Mais c’est là que Dieu s’est révélé à moi: j’avais cours 2 fois par mois et pourtant, j’étais déprimée quand j’allais en cours car je n’aimais pas. Je me suis rendue compte que ce n’était pas pour moi. C’était la 4ème année après mon bac et j’avais besoin de faire ce qui me passionnait : LE MANNEQUINAT.


J’ai fini par ne plus aller en cours, car je n’en pouvais plus mais je n’ai rien dit à mes parents . Aujourd’hui ça va, le temps a fait les choses et mes parents voient que j’évolue doucement mais sûrement. C’est dans ces moments de doutes et de dépression que le Seigneur s’est révélé à moi. Un soir, après avoir raccroché avec ma mère au téléphone, je suis allée dans mon lit et j’ai entendu “Avec Moi, tu peux réussir”. J’ai compris qu’il fallait que j’aille à l’église. J’ai appelé une amie qui était fraîchement en Christ. Nous sommes allées à l’église le 7 février 2016. Le message était totalement pour moi. Il y avait des paroles de connaissances sur ma vie, ma famille et j’ai eu la confirmation que le mannequinat était pour moi…Le thème était les temps du désert. Je savais que quelque chose s’était produit, mais je n’ai pas fait la prière du salut: j’allais à l’église le dimanche et ça s’arrêtait là. Comme je ne lisais pas la Parole, je ne comprenais rien, car je ne connaissais pas encore le St Esprit. C’est avec ma propre intelligence que j’essayais d’avancer, de comprendre, mais ça ne marchait pas. Cela n'a pas empêché Dieu d'agir car Il est AMOUR! Il a commencé à moduler des choses dans mon caractère, revoir mes fréquentations et me révéler les projets de paix qu’Il avait pour moi.


Leçon à retenir: les parents sont là pour nous guider, mais des fois, ils peuvent se tromper, seul Dieu a le plan PARFAIT pour votre vie. Sachons honorer nos parents mais jamais en faire nos dieux et nos idoles.

Ma conversion totale se produit en Janvier 2018, je m’en souviens encore. C’était ma résolution pour la nouvelle année: GRANDIR et VRAIMENT me rapprocher de Christ. L’élément déclencheur a été mon départ aux USA pour poursuivre ma carrière professionnelle comme je le disais plus haut.


J’ai eu un stress qui était positif. J’avais conscience que j’aurais été confronté à des défis, des challenges et de la tentation. NYC est la ville “ qui ne dort jamais” et celle de tous les excès . Alors, je me suis dit okay si je vais aux USA, il faut vraiment que je me rapproche de Dieu. Alors j’ai prié en étant transparente et vraie : “Je n’arrive pas à lire ta Parole alors aide-moi”. C’est ce que le Seigneur a fait: Il m'a dirigé vers la bibliothèque chrétienne et à guider chaque choix . J’ai pris une bible français courant, et des livres de méditations quotidiennes qui m’ont aidé à comprendre les profondeurs de la Parole et surtout comment méditer la parole. J’étais clairement dirigée par le St Esprit, et cette fois-ci, dès que j’ai ouvert la Bible, j’ai senti que le Seigneur me parlait personnellement.


Quand j’ai décidé de m’enraciner dans la Parole, la méditer jour et nuit, il y a eu un changement radical en moi. Dans le monde, j’avais un tempérament très impulsif, pour cause de blessures internes. Mais, lorsque j’ai commencé à m’enraciner dans la Parole, en seulement 7 mois il y a eu un grand changement. Je ne dis pas que je suis la plus calme aujourd’hui car le changement prendra du temps et il faut accepter le processus. Mais une chose est sûre, la Cindy de 2017 n'a RIEN à voir avec celle de 2021. Mes proches peuvent en témoigner: je me souviens que, lorsque ma mère m'a revu 6 mois après, soit en Juillet 2018 elle était choquée de mon changement positif. (Rire) Il y a que Jésus pour faire ça.

Ne cherchons pas à transformer nos personnalités mais plutôt à rechercher le caractère de Christ c’est CE caractère qui viendra équilibrer notre personnalité, qui elle, est UNIQUE et faite pour transmettre l’Amour de Christ à notre manière.

Quelle est la Cindy que les gens doivent connaître?


Cindy est une fille normale qui a des passions, des envies et une destinée comme tout le monde. En vrai, que ce soit le regard de l'Église ou du monde, je veux que les gens voient une fille qui aime Dieu. Être en Christ, ce n’est pas que suivre des règles mais c’est bien au-delà de ça, car ses commandements ne sont pas pénibles pour ceux qui l’aiment. Je ne suis pas la plus parfaite et je fais encore des erreurs aujourd’hui, seulement je recherche le cœur de Dieu dans tout ce que j'accomplis. Si Le Seigneur a pu dire de David : "Celui au cœur de Dieu" malgré ses erreurs, je prie que cela soit mon partage et qu’on puisse dire : Cindy, la fille au cœur de Dieu.

Christ est en chacun de nous, Il est autant l’unité que la diversité: c’est Lui qui a créé toutes les personnalités , qu’Il utilise pour Sa gloire . Ne cherchons pas à transformer nos personnalités mais plutôt à rechercher le caractère de Christ c’est CE caractère qui viendra équilibrer notre personnalité, qui elle, est UNIQUE et faite pour transmettre l’Amour de Christ à notre manière. Par exemple, ce matin, une amie m’a dit “Cindy c’est comme une bouteille de Perrier quand on ouvre ça fait ppcchiiiit” . J’ai rigolé, car c’est vrai je suis assez extravertie, joviale et très dynamique! Mais j’ai complètement envie de garder ce côté punchy afin que les gens sachent qu’il est possible d'être comme ça, servir le Seigneur et avoir Son Amour.

Je veux également rappeler aux gens que je ne suis pas parfaite. Il y a une certaine pression autour des “influenceurs” ou des “ Hommes et Femmes de Dieu” . Au moindre faux-pas, c’est un scandale. Mais les amis, nous ne sommes pas parfaits, nous restons des “hommes et femmes” de Dieu . Avant “ de Dieu”, il y a "HOMMES ET FEMMES” comme tous. Alors, il ne faut pas l’oublier et il faut savoir être indulgent et beaucoup prier pour nous.


Quel message veux-tu communiquer?

Mon message pour l’Eglise est qu’elle sache que c’est possible d’être mannequin. Je crois que Dieu m’utilise pour débloquer des destinées. Il y a tellement de femmes qui m’ont contactés en me disant qu’elles étaient bloquées par le regard des autres dans l’Eglise, alors qu’elles ressentent être appelées dans l'industrie de la mode. C’est dommage. C’est pourtant un beau métier lorsqu’on met Dieu au centre, malgré les difficultés. Il y a beaucoup de choses à faire pour changer l'industrie et c’est le rôle de l'Église normalement. Mais, si on bloque des destinées à cause d’idées reçues et de stéréotypes, comment les choses reprochées changeront-elles? Je m’interroge…


C’est un milieu très méconnu dans le fond. La parole nous dit “Mon peuple périt par manque de connaissances” et je dois avouer que je le ressens puissance 1000 par rapport au regard des gens sur cette industrie dans l’Eglise. Ils ne connaissent rien de l’industrie et ne font rien pour la comprendre. Dieu a créé la beauté et Satan l’a malheureusement abîmé. Notre rôle est de la repositionner à sa juste valeur. D'ailleurs le livre de Esther nous montre que c’est possible (à méditer pour plus de révélations).

On retient malheureusement que le vice, mais on ne met pas en lumière le positif: le mannequinat m’a beaucoup plus apporté qu’autre chose. Par le mannequinat, j’ai été réconcilié avec Christ et j’ai retrouvé ma confiance.


Mon Message pour le Monde: Je ne viens pas en disant “ah je suis chrétienne faites attention, repentez vous Jesus revient bientôt ”. Non. Mais par ma présence, j’essaie de ramener le caractère de Christ dans l’industrie.

Comme Esther, la beauté t’ouvre des portes, mais c’est ton caractère qui les retiennent ouvertes et qui te font passer à un autre niveau et devenir prophète dans ton métier. La grâce est trompeuse, et la beauté est vaine; la femme qui craint l’Eternel est celle qui sera louée, nous dit la Bible.D’ailleurs on voit bien que la beauté seule ne suffit pas avec l’exemple de Vasthi.


Cependant, je n’ai pas toujours eu cet état d’esprit, l’an dernier, j’ai été brisée; je manquais d’amour pour cause des diktats de beauté et tout le rejet que j’avais vécu de l’industrie. Dieu m’a fait comprendre que je n’étais pas dans ce monde pour faire la belle mais pour surtout Le promouvoir.

Par exemple, il y a quelques mois, lors d’un shooting, je parlais à la styliste. Elle m'a confié ses problèmes de cœur. J’ai pu lui dire qu’elle avait de la valeur et lui annoncer Christ car Il a ouvert une brèche. Une autre fois, lors d’un shooting, où il n'y avait que des homosexuels, le Seigneur m'a simplement mit à coeur de prier pour leur âme et SURTOUT ne pas les juger, mais les AIMER PROFONDÉMENT. Une autre fois encore, une connaissance mannequin qui me connaissait du monde, a pu remarquer le changement palpable en moi et s’est approché de moi pour comprendre et connaître ce Dieu. Je vous partage ses quelques anecdotes pour vous dire que parfois, nul besoin d’en faire trop, votre témoignage le fait à votre place.


___________________________________________

Je pense que le message est très clair. Lorsque nous avons une mission à accomplir, cela vient de Dieu, c'est entre Lui et toi. Forcément, nous rencontrons des oppositions, mais ça ne veut pas dire que c'est mauvais, bien au contraire. Parfois, c'est une preuve que tu es sur le bon chemin pour changer les choses et et achevé ta mission pour pouvoir dire un jour, tout comme Notre Exemple par excellence: "Tout est accompli".


Zoom sur les tenues de Cindy Babin signé Heya&Co

Tenue: Cindy porte la Combinaison Amour de I saved the fish avec les boucles d'oreilles Uncvrd Jewelry et un layers de collier The Giving Keys accompagné du collier Céleste Uncvrd Jewelry


Tenue: Cindy porte les boucles d'oreilles Croissant de Lune de No Other Name Jewelry avec le bracelet The Giving Keys ainsi que le Collier Andrina de Uncvrd Jewelry et la chemise Amour Invisible de I saved the fish.


Tenue: Cindy porte le Tee-shirt Vulnerable de Ladoru avec le jean Re-Fit I saved the fish, la veste patchwork I saved the fish avec les bijoux de Uncvrd Jewelry et The Giving Keys.


Tous les produits sont disponibles dès à présent sur www.heya-co.fr


Pour suivre les aventures de Cindy Babin:

Retrouves-la sur Instagram - @lababss Retrouves-la sur ses pages Youtube - Image Unique - Lababss Retrouves d'autres informations sur Cindy Babin sur Son Linktree

Source

Photographe : Jude Foulard

Studio: Jitaku studio

Styliste et Journaliste : Ashley - Heya&Co



RESTES CONNECTÉ/E

  • Noir Icône YouTube
  • Instagram
  • Facebook
  • logo-vert

SHOP HEYA&CO

Sans titre.png